Thaïlande – Once upon a time Paradise

Chers internautes,

Après 5 jours de repos passés à Bangkok en compagnie des cousins américains, nous sommes partis à la découverte de quelques îles paradisiaques du golfe de Thaïlande : Koh Pha Ngan et Koh Tao pour une semaine de rêve éveillé à se demander à quel moment au juste on a été assez méritant pour se retrouver là.

Koh Pha Ngan : plages & soleil, chutes d’eau, snorkeling et Black Moon party

Flo se baigne dans une chute d’eau asséchée

Thong Nai Pan Noi

A 1/2h de Thong Sala (principal port de l’ile) en taxi (prévoir la peau d’un coude de backpacker -soit une somme assez importante- pour y arriver), nous avons rejoint le nord-est de l’ile, pour passer 4 jours au Baan Panburi Village, hôtel situé sur la plage de thong nai pan noi, à l’opposé de la grosse activité touristique de l’île.

Fishpedicure gratuite

Arou s’essaye au snorkeling

Après 4 nuits passées dans une hutte au bord de la plage, nous avons littéralement explosé notre budget mais repartons malgré tout satisfaits, après avoir découvert le snorkelling dans des eaux bleu turquoise, les plages de sable fin, les waterfalls asséchées en ce mois d’avril (Than Sadet & Phaeng) dans lesquelles on a pu profité d’une fishpedicure à l’œil et, à défaut d’être dans les parages une nuit de pleine lune, nous avons festoyé à une Black Moon party sur la plage de Ban Khai au sud-ouest de Ko Pha Ngan.

Les fameuses moon party… Personne ne sait ni exactement quand, ni exactement comment tout ceci a débuté. Mais le principe est simple et la tradition se perpétue avec une certaine facilité et inquiétante frivolité. A chaque pleine lune (full moon), ou demi lune (half moon), ou nouvelle lune (black moon), se réunissent pour faire la bringue à la manière spring break party, tous les touristes occidentaux du coin. Corps peinturlurés de peinture fluorescente, tenues légères, musique électro, quelques bahts en poche et vous êtes partis pour une soirée de folie où tout est permis. L’alcool est presque 10x moins cher que dans une soirée française classique mais l’entrée à la soirée est étonnement chère (compter environ 15€/pers). Nous, on a aimé mais biensûr on met en garde chacun de nos lecteurs contre tous les accidents que ce genre de fête peut induire par ses excès (notamment drogues et alcool) alors « guys be careful and enjoy ! »

Rock-and-world @ Black Moon Party

Cracheur de feu @ Black Moon Party

A Koh Pha Ngan, il semble assez clair que lorsque tu as 2 semaines de congés payés et que tu voyages avec une valise à roulette rose fushia (en outre que tu as un budget de vrai vacancier européen), il y a moyen de se faire vraiment, vraiment, mais vraiment plaisir : faire de la plongée, faire du jet-ski, faire du rodéo à dos d’éléphant, manger du shark ou du crocodile, boire des cocktails matin, midi et soir en prenant une petite Chang au goûter (bière locale) et se mettre une fuckin* grosse race à la Black Moon Party…
Mais quand tu es backpacker sans le sous, que tu prévois un tour du monde d’un an, et que tu es un peu anxieux quand tu songes à ton budget, eh bien… Tu passes une journée en te croyant un tantinet riche, puis, tu fais les comptes et le jour d’après… Tu supprimes quelques destinations à ton itinéraire, tu fais des photos, tu restes assis le cul dans le sable en te disant « je reviendrai ici dans une autre vie » et tu regardes les autres manger du shark pendant que tu vas au « 7 Eleven » du coin t’acheter du pain de mie et du jambon pour te donner l’illusion d’un bon petit picnic franchouillard. Oui, pauvres nous…

Effectivement, après un mois passé en Inde, tout nous semble très cher, même si bien sur tout reste beaucoup plus abordable qu’en France. Mais bon, conclusion, c’est vrai que si vous avez un petit peu de sous à dépenser, sur une plus ou moins courte période, ici c’est vraiment très sympa !

Pour économiser de l’argent, nous avons loué un scooter (125cc) pour 250b (env. 7€) les 24h et nous avons ainsi pu visiter l’ile à notre rythme avec un semblant d’autonomie et nous rendre à la Black Moon party sans payer une blinde à des taxis plus insistants les uns que les autres (on ne leur en veut pas, il faut bien bouffer). Bref cette expérience à dos de scooter fut très plaisante, cependant nous recommandons à nos lecteurs désirant faire la même chose de ne le faire que s’ils se sentent vraiment à l’aise (pas comme Arou qui ne sait même pas tenir une ligne droite). Aussi, même si la majorité des thaïs et des vacanciers ne mettent pas de casque, il faut savoir que c’est obligatoire, donc… Même si c’est moche, ça peut sauver des vies, oui !

Les premiers moments en scooter sur l’île de Koh Pha Ngan

Koh Tao : Mario kart, diving, snorkeling et bonne année !

A ce stade de notre séjour en Thaïlande, on accélère notre périple et passons 2 jours expresses sur Koh Tao (contraintes d’emploi du temps obligent), une des îles voisines de Koh Pha Ngan, en espérant trouver de beaux spots de snorkelling. (Compter 450 thb/pers, env. 13€ pour passer de Koh Pha Ngan à Koh Tao).
Pour ce petit passage sur cette île réputée pour le scubadiving (plongée sous marine), activité que nous squizzerons au vu de notre budget, nous avons choisi de séjourner sur la plage de Hin Wong, à l’est de l’île, située loin du tintamarre touristique et connue pour son eau « crystal clear ».

Hyper fiers de notre coup du scooter sur Koh Pha Ngan, à notre arrivée sur Koh Tao, nous avons, backpacks sur le dos, immédiatement loué un scooter pour 2 jours (500 bahts, essence comprise), en se disant, malgré les mises en garde, « easy le trajet pour rejoindre notre plage ». Après expérience… Si tu n’as jamais fait de scooter avant, oublie ! Mais en revanche, si tu as déjà joué à Mario Kart, que tu sais gérer des pentes à 45° et des routes euh, plutôt des sentiers sableux mouillés, tout ça avec un scooter de ville et une gonzesse crispée en tant que passager, tu peux survivre et ainsi rentabiliser ton budget.

Hin Won Bay sur Koh Tao

Fin du monde sur Koh Tao

Un peu dépités par la capricieuse météo qui nous a rappelée les charmes des côtes bretonnes les soirs d’automne, nous avons passé une première nuit dans notre bungalow avec vue sur la mer, à écouter les bourrasques de vent annoncer la fin du monde et ce en ayant dans un coin de la tête le réflexe de sauter en pyjama et de toute urgence sur le scooter à la moindre secousse tsunamique. Bref, au réveil, nous étions encore bien en vie et aussi bien décidés à ne pas se laisser abattre par quelques gouttelettes d’eau. Bon, en fait, ça n’a pas été aussi simple puisque notre beau petit coin de mer « crystal clear » était très fortement agité et on se disait, après réflexion, que c’était bête de mourir la tête éclatée sur des rochers quand, la nuit même, nous avions survécu à une catastrophe naturelle totalement imaginaire.

Du coup, équipés pour aller visiter le reste de l’île en scooter 125cc, nous sommes partis gaiement, le coeur rempli d’espoir de trouver des contrées plus propices à rentabiliser notre matériel de snorkelling acheté d’occasion précédemment, et ce sans trop savoir ce qui nous attendait en ce 13 avril 2013.

Une Arou trempée après avoir traversé Koh Tao durant Song Kran

Donc, pour vous décrire la situation, imaginez Koh Tao, en scooter, en plein Songkran, le nouvel an thaïlandais… Pas assez clair pour vous ? Plus simple, vous rêvez d’une bataille d’eau géante où enfants, adultes, locaux et touristes participent dans toutes les rues de la ville ? Et bien imaginez-vous ceci en vrai et tadaaa!!!! Vous obtenez un bordel géant où si vous croyez passer inaperçus-tranquillou sans être touchés par la moindre goutte d’eau parce que vous êtes juste mimis et inoffensifs, vous vous mettez le doigt dans l’œil et bien profond jusqu’au coude… Bref, la scène se résume ainsi : les uns se battent avec seaux d’eau et tuyaux d’arrosage à l’appui, les autres répliquent à coups de pistolets à eau. Et certains font preuve de plus d’imagination en coupant leurs munitions avec de l’encre colorée ou des glaçons, et à choisir, j’hésite…
Bref, imaginez nous dans tous ça, sur notre scooter, comme cibles vivantes et sans aucun moyen de se défendre. Eh bien… C’est TRES drôle !!! Non franchement, on a trouvé ça vraiment bon enfant et très sympa, bien plus sympa que de se faire la guerre avec de vraies armes… Par contre ça peut vite devenir lassant quand on vous attaque littéralement de toutes parts sans vous laisser aucun répit. Donc un conseil, si vous rencontrez un moment de fragilités physique et psychologique, trouvez une zone de non-violence : les terrasses des restaurants, et tout le monde semble parfaitement respecter ce free-land. Mais attention, à votre sortie de ce territoire neutre, on ne vous laissera pas 1 min pour réentrer dans le jeu… Soyez donc prêts et avertis.

Bon, après cette escapade de folie qui nous a contraint à ne pas vraiment regarder où on allait, on s’est retrouvé par hasard au Dusit Buncha Resort qui offre gratuitement une superbe vue sur Koh Nang Yuan et un spot de snorkelling qui présente une flore et une faune aquatiques magnifiques. Malgré le temps à faire pleurer les vacanciers et la mer agitée de Hin Won, on a fini par l’avoir notre moment snorkeling!!!

Flo devant Koh Nang Yuan

Et ensuite…

Après cette nouvelle aventure sur les îles de Koh Pha Ngan et Koh Tao, nous partons sous la pluie vers Bangkok pour rejoindre tout de suite après Sukhothai et ses ruines du premier empire thaïlandais.

Bonne année à toutes et à tous !!!

Arou & Flo

Songkran sur Koh Tao, la fête de l’eau, le nouvel an thaïlandais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*