Thaïlande – Thailand to Lao, easy as 1, 2, 3

Chers internaute(s), chers intéressés par cette étape du voyage en Asie du sud-est,

 

Par cet article très spécifique, nous voulons montrer aux futurs voyageurs que traverser la frontière pour se rendre au Laos par le nord de la Thaïlande, est très facile. On commencera par conseiller, sans hésiter et avec insistance, de ne pas passer par une agence ou quelconque guesthouse ! Souvent douée pour vous faire flipper sur des difficultés imaginaires, elle vous fera payer cher et vous donnera la fâcheuse impression de passer pour des imbéciles une fois la frontière passée et les premières rencontres avec ceux qui, sans stress, ont fait les démarches par eux-mêmes.

Bref, ici il s’agit de vous décrire rapidement la marche à suivre pour passer la frontière depuis Chiang Rai. 

 

1ère étape : Good bye Chiang Rai, good bye Thailand

Depuis Chiang Rai, dites au revoir à la Thaïlande, ce délicieux pays où tout parait facile et amusant.  Puis, rendez vous au terminal de bus qui se situe à proximité du marché de nuit et demandez le bus local pour « Chiang Khong » (env. 65thb/pers, env. 1,70€) qui prend environ 2h. 

 

2ème étape : Chiang Khong

Arrivés à Chiang Khong (où il n’y a pas vraiment de station de bus), il vous faudra marcher ou prendre un tuk tuk sur environ 2km (toujours tout droit) pour rejoindre le « centre » où se trouvent toutes les guesthouses où vous pourrez passer la nuit avant de traverser la frontière.

En ce qui nous concerne, depuis l’arrêt de bus nous avons marché (nous aimons marcher nous sommes pauvres) et avons trouvé une chambre double avec sdb partagée propre (avec écran LCD Samsung géant et très bon wifi) chez un petit papi, pour 150thb/nuit (soit env. 4€ ou la nuit la moins chère que nous ayons faite en Thaïlande). 

En fin de journée, pour vous rassurer, allez faire un petit repérage du bureau d’immigration qui se trouve à environ 15-20min de marche du lieu où se trouve la plupart des GH. (Vous pouvez longer la rivière du Mékong une partie du chemin).

 

3ème étape : Passage de la frontière

 

Réveil à l’aurore (5h30) pour petit déjeuner et pointez-vous en premier au bureau d’immigration (ouverture à 8h) pour ne pas perdre de temps à l’arrivée au Laos et ainsi obtenir le plus rapidement possible les visas laotiens (« visa on arrival »).

Au bureau d’immigration thaï, vous ne payerez rien. Un petit tampon de sortie de territoire et ciao ciao si jolie Thaïlande !

Puis, vous devrez traverser le Mékong. A la nage, ça s’avère un peu compliqué, donc pour 40thb/pers (1€), vous prendrez une barque qui en 10 min top chrono, effectue la traversée, et vous largue… Au Laos !

NB : attention aux touristes chinois qui arrivent en masse et qui, à défaut d’être aimables et respectueux, se prennent pour les rois du monde en grillant toutes les files d’attente.

 

Bureau d’immigration thaïlandais à Chiang Khong

 

4ème étape : visa laotien « on arrival » à Huay Xay

L’obtention du visa laotien est un peu longue, surtout si vous avez préféré faire la grâce mat et que vous n’êtes pas en début de file d’attente. Aussi, si vous désirez prendre le slow boat vers Luang Prabang, comme nous l’avons fait, ne tardez pas trop, car l’unique départ de la journée se fait dans les alentours de 11h.

Pour les français, le visa laotien qui donne un droit d’entrée sur le territoire pour 30 jours, coûte 30$ (1$ supplémentaire vous sera facturé après 16h et durant les week-end).

Les démarches nous ont pris environ 30 min (nous étions dans les premiers). 

S’il vous reste des bahts (thb), échangez-les pour des kips (lak) mais surtout, n’échangez rien d’autre ! Gardez vos euros ou vos dollars pour plus tard. Vous trouverez un DAB en remontant la rue.

Par peur de ne pas trouver de DAB dans la petite ville de Huay Xay, nous nous sommes faits avoir en échangeant des dollars qui nous aurons été bien plus utiles par la suite. Mais rassurez-vous, tout le monde tombe dans le panneau, par peur de l’inconnu et par peur de manquer, mais désormais, vous êtes informés 😉

 

NB : bienvenue dans un monde de millionnaires ! Dans un pays où 1€ = 10 000 kips, vous vous trouverez à compter en termes de de milliers et de millions de kips. Passé le jonglage mathématique des premières heures dans un nouveau pays, la conversion finit par se faire très simplement et facilement. Et, comme tout le monde, vous déconnerez un bon moment sur le fait que vous aurez été millionnaires au moins une fois dans notre vie.

 

5ème et dernière étape : slow boat vers Luang Prabang

Pour atteindre Luang Prabang, la meilleure solution, après étude des autres possibilités, est le slow boat qui semble être le meilleur rapport qualité/prix.

A la sortie du bureau d’immigration, en remontant la rue, et dans la rue perpendiculaire, vous trouvez plein d’agences qui proposent des tickets pour le slow boat pour plus ou moins le même prix.

Nous avons payé 240 000K chacun (env. 24€). 

Rapidement quelques mots sur le slow boat dont nous vous parlerons dans un très prochain article.

Le slow boat vous conduit en 14h (répartis sur 2 jours avec une nuit à Pak Beng) à Luang Prabang, en descendant tranquillement (slow) la rivière du Mékong. Nous vous conseillons vraiment ce moyen de locomotion car, même si ça parait un peu long, il relèvera plus de la croisière à travers paysages magnifiques que d’un trajet en paquebot charter.

 

NB : prévoyez un picnic pour le voyage. Vous trouverez très facilement des sandwichs à Huay Xai.

 

Récapitulatif des dépenses 

Bus Chiang Rai – Chiang Khong : 65thb/pers (env. 1,70€)

 Nuit à Chiang Khong : 150 thb/nuit (env. 4€)

 Passage de la rivière du Mékong en barque : 40thb/pers (env. 1€)

 Visa laotien 30 jours : 30$/pers (23€)

 Slow boat vers Luang Prabang : 240 000lak/pers (env. 24€)

 

Le mot de la fin

Nous y voici, après un mois passé en Thaïlande, nous quittons ce très beau pays touristique qui nous a agréablement surpris. Plus qu’une destination à la mode, la Thaïlande regorge de merveilles aussi saillantes que dissimulées, qui vous donneront le sentiment que les 30 jours gratuits d’autorisation sur le territoire sont bien trop peu pour découvrir tout ce qui s’y cache…

Voyager en Thaïlande nous a paru très facile et très naturel. C’est un pays à la fois adapté au vrai routard désireux d’expériences insolites qu’au touriste en manque de soleil rêvant de nouvelles rencontres autour d’un bon cocktail. Vous désirez découvrir l’Asie du sud-est ? Enfilez votre maillot de bain, vos chaussures de rado et vos lunettes, et rendez-vous à Bangkok pour, cette fois-ci, vos aventures !

 

A bientôt au Laos buddies !

 

Arou & Flo

6 Responses to “Thaïlande – Thailand to Lao, easy as 1, 2, 3

  • Salut les cousins !

    Simplement pour souhaiter (un peu en retard) un TRES BON ANNIVERSAIRE à Flo !
    Vos photos sont super belles, l’eau a l’air bien bonne !
    Profitez-en bien (je sais de quoi je parle, on a un temps pourri ici !) et continuez à nous (vous) faire rêver !

    Bonne continuation et à bientôt par internet !

    Isa, Greg & Antoine

    • Merci cousin on s’efforce de vous faire voyager avec nous 😉

  • Bonjour,
    Nous venons de découvrir votre site que nous trouvons génial. Merci pour toutes ces infos pratiques dans lesquelles nous ne manquerons pas de puiser dans quelques mois!
    Visitez Noé blog leclanv.wordpress.com! On vous ajoute dès maintenant dans nos liens amis!
    Au plaisir de vous lire et bon voyage!
    Le ClanV

    • Hello petite famille Desjardins !

      Merci beaucoup pour votre enthousiasme, ça nous fait toujours très plaisir d’être lus et suivis.
      Votre départ précédera de très peu notre retour, d’ici là, nous espérons que tout se préparera au mieux de votre côté… mais en tout cas, nous allons suivre tout ça de très prêt !

  • Merci pour ces précieux conseils ! Finalement nous ne pousserons pas jusqu’à Chiang Rai avec Elise. J’y reviendrai en juillet et passerai la frontière comme vous l’avez fait. Forte de votre experience ça se fera fingers in ze nose 🙂

    • Content que nos conseils puissent aider au moins ne serait-ce qu’une personne 🙂
      Il suffit juste de se lever tôt et le tour est joué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*