Vietnam – Hanoi la capitale

Chers internautes,

 

Après 16h de bus couchette très éprouvantes pour quelques-uns d’entre nous (bah oui, imaginez-vous dans une boîte à sardines secouée et remuée pendant des heures), nous sommes arrivés à Hanoï de bon matin avec l’envie basique d’une simple bonne douche pour nous revigorer. Pour cette fin de séjour et pour consoler certains ayant vécu notre style de vie de manière difficile, durant tout notre séjour à Hanoi, nous avons logé au 3B Hotel, un « grand luxe » inhabituel pour nous deux, ne s’étant jamais permis ce genre de standing. Parlant de luxe, notons tout de même le prix dérisoire que le « bon standing » coûte au Vietnam : 16$ la chambre double avec un service de qualité et le petit déjeuner « buffet à volonté » compris, (oui, nous sommes des gens-pas-très-sympas). En plus d’avoir un personnel charmant, aimable et serviable, le 3B Hotel est le seul logement que nous ayons fait en 5 mois de voyage récoltant tous les louanges des internautes de TripAdvisor avec une note de 5/5, alors saluons la performance !

Arou au 3B Hotel (cf. TripAdvisor)

Arou au 3B Hotel (cf. TripAdvisor)

Hanoi s’annonçait sportive car beaucoup de choses étaient à notre programme. Entre visite touristique et visite familiale, il nous fallait également planifier un minimum notre changement de continent, notre future arrivée en Australie qui devait se faire environ une semaine plus tard. Durant cette dernière semaine, il nous fallait donc faire ça et aussi prévoir un rapide séjour dans la Baie d’Along qui était bien évidemment incontournable.

 

La « Mille-Fa », si, si, t’as vu ! (Traduction : « La famille, oui, oui, vois-tu ! »)

A peine une fesse posée sur notre lit parfaitement présenté de pétales de rose et de serviettes parfaitement blanches pliées en forme d’éléphant trop craquant, et débarquait déjà le tonton du papa qui bossait au grand marché, à deux pâtés de maison de notre hôtel.

Une douche éclaire pour les uns, un rafraîchissement rapide pour les autres, et nous passions la cinquième à une vitesse vertigineuse. En l’espace d’une heure, nous étions pris en charge par tout le côté maternel du papa d’Arou. Repas familial rapidos au meilleur Pho de la ville, passage au marché pour choisir du tissu pour la robe traditionnelle d’Arou (appelée Ao Dai, prononcée « Ao Zaï ») puis rapide visite de certains points en voiturette de golf géante et nous finissions déjà notre première journée avec une introduction très claire de nos prochains jours : beaucoup trop de choses qu’on nous a offert, beaucoup trop de noms à retenir, beaucoup trop de choses à manger !

Choix du tissu pour le Ao Dai d'Arou

Choix du tissu pour le Ao Dai d’Arou (voir le résultat en fin d’article)

 

Dans le jargon des français tout pâles, tout blancs, rentrés à leur insu dans une famille vietnamienne, on parle d’un phénomène assez peu occidental qu’ils ont nommé « l’accueil à la vietnamienne », accueil qui regroupe tout un tas de principes assez étonnants.

  • Le premier principe est simple, la famille est très nombreuse et vit à peu près partout sur la planète. Au départ, il y a eu le Vietnam puis la guerre qui a dispersé tous ces gens aux quatre coins du monde les amenant en Europe (la France, l’Allemagne, la Suisse), aux Etats-Unis et quelques fois au Canada et en Australie. Oui, ils sont partout !
  • Le second principe est également tout aussi simpliste : que tu sois mon cousin au premier degré ou au quarante-cinquième degré, que je puisse dire par quel grand-père ou grand-mère nous sommes liés ou non, tu restes mon cousin.
  • Et le dernier principe, qu’on considère le plus intéressant et le plus étonnant : tu es mon cousin, je t’accueille et m’occupe de toi inconditionnellement. Ce qui reprend donc l’adage que tous les occidentaux s’amusent à penser selon lequel « les asiatiques sont communautaires ». Eh oui, les mecs, ça se passe comme ça par-là ! Toujours le simple et même collectivisme asiatique qui nous semble si étrange.

Mais bref, l’accueil à la vietnamienne nous donne toujours le sentiment d’être le bienvenu et d’être choyé, mais nous donne également la désagréablement sensation d’être redevable et d’avoir une dette à payer. Mais peu importe, le rendez-vous est pris et quand ces joyeux lurons très généreux viendront nous rendre visite à la capitale française, nous n’hésiterons pas à les « accueillir également à la vietnamienne ».

Puis, il a été l’heure de la visite chez d’autres cousins du papa, qui cuisinent quotidiennement ce qu’on appelle des « Ban Cuon » pour le petit-déjeuner des locaux du quartier. Arrivés en fin de service, la famille nous a invité à un énorme festin à base de ces mêmes mets vraiment délicieux. Et pfiou !! On vous parlera de bouffe vietnamienne très bientôt dans un article plus détaillé.

Ce même jour, nous remettions le couvert avec le reste de la famille maternelle qui nous a gentiment fait découvrir la viande… de chien ! Pour la petite anecdote, nous confions à notre papa quelques jours plus tôt que nous voulions un jour dans notre vie, goûter à cette fameuse spécialité locale, comme on mange du criquet fris en Thaïlande. Ce dernier, lors d’un Nième repas familial, le sourire en coin nous laissa naïvement goûté à une viande proche de celle du porc mais un peu plus sèche avant de nous confier au moment du redressage de la table qu’il s’agissait en fait de chien ! Même pas dégoûtés et plutôt amusés, on a remercié le papa d’avoir gardé le secret/la surprise pour qu’on puisse goûter sans a priori. Le fait est que cette expérience vécue, tout comme les vers à soie de Thaïlande, restera unique. Car, le chien et les insectes c’est chouette, mais on préfère qu’ils restent à leur place, de gentils animaux de compagnie ou de bébêtes cauchemardesques.

Encore un repas excellent dans une autre partie de la famille, le tout assaisonné de vodka et d’autres alcools forts, et nous étions prêts à repartir du Vietnam avec X kilos en trop…

Puis, enfin, le temps d’une soirée, nous sommes allés au restaurant avec toute la famille paternelle du papa d’Arou, une grande famille d’universitaires ayant voyagé et étudié partout à travers le monde. Le repas, comme d’habitude, est un festin ! Très heureux d’avoir rencontré pour la première fois toute cette partie de la famille qu’Arou ne connaissait pas, il a enfin été possible de converser en anglais et parfois même en français !

Hanoi

Photo de famille avec le côté grand-paternel

Dans la famille qui cuisine des "Ban Cuon"

Dans la famille qui cuisine des « Ban Cuon »

 

Les visites à Hanoi

Sinon, à part manger, à Hanoi, nous avons quand même pu faire quelques visites. Nous sommes rapidement passés par l’Opéra de la ville et à la Cathédrale Saint Joseph.

Une petite famille devant la l'Eglise Saint Joseph

Une petite famille devant la l’Eglise Saint Joseph

Dans les rues d'Hanoi

Dans les rues d’Hanoi

 

Le temple de la littérature

Plus lentement, nous avons pu nous rendre au Temple de la littérature qui avant d’être aujourd’hui un lieu d’aide et de coopération d’organisations culturelles et scientifiques, fut en 1076 la première université du Vietnam. Fondé en 1070 par l’empereur Thanh Tong, ce temple était également dédié au culte de Confusius.

Temple de la littérature

Temple de la littérature

A

A

Hanoi - Temple de la littérature

Temple de la littérature

Hanoi - Temple de la littérature

Temple de la littérature

 

Le lac de l’Ouest

A l’ouest d’Hanoi, s’étend sur 500ha le plus grand lac d’Hanoi qui appartient au fleuve Rouge (Ho Tay). Au bord de ce lac, est érigé depuis l’an 541, la plus vieille pagode du Vietnam, la Pagode Tran Quoc.

Pour environ 200 000vnd (env. 8€), une grande balade en voiturette de golf, pouvant accueillir environ huit personnes, est possible tout autour du lac offrant alors une vue sur une vie à la fois très locale et très touristique.

Visite du lac de l'Ouest

Visite du lac de l’Ouest

Visite du lac de l'Ouest

Visite du lac de l’Ouest

 

Le lac de l’épée restituée

Le lac de l’épée restituée est définitivement le lac le plus connu d’Hanoi. Situé en son centre, Hoan Kiem tient sa notoriété d’une légende datant du XVème siècle. Le Loi, le héros aux pieds nus de Lam Son, prit les armes pour lutter contre les Mings. Il trouva une épée dans un filet de pêche avec laquelle il conquit l’indépendance nationale. Puis, pendant une promenade sur le lac des Eaux Vertes (en référence à la couleur de l’eau donnée par les algues), il vit surgir une immense tortue dorée. Dès lors, il jeta l’épée à la tortue qui l’attrapa et plongea dans les profondeurs du lac.

Sur le lac, est bâti le Temple Ngoc Son construit au XIXème siècle, que l’on peut rejoindre par un pont rouge qui fait tout le charme de la ville d’Hanoi.

Sur le lac de l'épée restituée

Sur le lac de l’épée restituée

Temple Ngoc Son sur le lac de l'épée restituée

Temple Ngoc Son sur le lac de l’épée restituée

Au bord du ac de l'épée restituée

Au bord du ac de l’épée restituée

 

Spectacle de marionnettes

Avant de quitter le Vietnam, nous voulions assister à un spectacle de marionnettes qui est une représentation très traditionnelle devenue également très touristique. On trouve donc près du lac de l’épée restituée, le théâtre où se jouent ces spectacles.

En déplacement au cirque de Paris il y a environ 7 ans, nous étions déjà allés voir une de ces spécialités artistiques en famille et nous en avions gardé de très beaux souvenirs. Sur l’eau et dans la pénombre, des personnes cachées derrière de grands décors, utilisent des marionnettes colorées et en tout genre pour reconstituer des scènes du quotidien ou jouer des légendes vietnamiennes millénaires.

Spectacle de marionettes

Spectacle de marionettes

 

Prendre soin de soi

En Thaïlande et au Laos, nous nous étions permis quelques séances de détente par des massages bien locaux ne coûtant pas un sous. Arrivés au Vietnam et sur la fin de notre séjour en Asie du sud-est, Arou eut envie d’un peu de folie et décida de se lancer dans un des très nombreux instituts de beauté pour se faire faire une manucure. Après toutes ces questions féminines existentielles, le prix de la coquetterie s’est révélé bien peu cher comparé aux prix français des instituts de la capitale parisienne. Ainsi, pour 200 000vnd seulement, soit environ 8€, Arou a eu le droit à une heure de soin sur ses mains : une manucure à la cannelle, suivi d’un vernis et enfin de dessins artistiques sur ses ongles. Le résultat, bien que n’ayant pas enduré l’excursion dans la baie d’Along, fut très satisfaisant et a pu sortir Arou de son quotidien de backpackeuse un peu crasseuse.

Encore et toujours pour Arou… un de ses rêves étaient de rapporter de son pays d’origine un Ao Dai sur-mesure, une robe traditionnelle, qu’elle pourrait porter aux réunions et occasions familiales en France. Après avoir choisi un tissu au grand marché d’Hanoi, l’oncle et la tante de son papa l’emmenèrent, elle et sa belle-sœur, à scooter, chez un tailleur qui, pour à peine 20€, façonna le tissu pour en faire une très belle robe vietnamienne.

Hanoi

A Hanoi, une manucure à 8€

Arou et sa belle soeur en Ao Dai

Arou et sa belle soeur en Ao Dai

 

Vers la Baie d’Along

Lors de notre séjour à Hanoi, nous avons fait une pause familiale, le temps d’un week-end, pour nous rendre dans la baie d’Along. Pour ce faire, nous avons choisi de faire une « folie » en optant pour la croisière dans l’une des merveilles naturelles du monde. Mais bien sûr, au Vietnam, qui dit folie, dit pour 151€/personne, 2 nuits/3 jours tout compris… Bref, la vie est dure, mais ça on vous le racontera après !

 

Arou & Flo

 

 

Juillet 2013 :

Bus Hué-Hanoi (Sinh Tourist) : 340 000vnd/pers (env. 12€)

3B Hotel (cf. TripAdvisor) : 16$ la chambre double avec salle de bain et petit-déjeuner « buffet à volonté » inclus (env. 11,60€)

Spectacle de marionnettes : 60 000vnd/pers (env. 2€)

Temple de la littérature : 10 000vnd/pers (env. 0,50€)

Ile du lac de l’épée restituée : 10 000vnd/ pers (env. 0,50€)

Manucure (soin à la cannelle + vernis + dessins) : 200 000vnd (env. 8€)

Tour du lac de l’Ouest en grande voiturette de golf : 200 000vnd (env. 8€)

Ao Dai, robe traditionnelle vietnamienne : tissu 20€ + confection 20€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>