Laos – Hello Lao ! Bienvenue à Luang Prabang !

Chers internautes,

 

Pour voir la vidéo en lien avec cet article, c’est ici même !


Après 2 jours de croisière en « slow boat » sur la rivière du Mékong, nous sommes enfin arrivés à Luang Prabang, grande ville du nord du Laos, vraiment charmante et plutôt calme en cette basse saison touristique.

Le slow boat est le meilleur moyen pour rejoindre Luang Prabang de Huay Xai où nous avons passé la frontière depuis Chiang Khong en Thaïlande. (Au sujet du passage de la frontière, nous vous en parlons ici).

Pour moins cher, vous pourrez envisager le bus mais vous vous raviserez très vite après avoir imaginé 15h à travers paysages, certes merveilleux, mais aussi à travers routes pires que sinueuses. A l’inverse, pour plus cher, vous pourrez éventuellement penser à prendre le « speed boat » (6h) mais vue la vitesse à laquelle cet engin déboule, vous préférerez probablement rester en vie pour… Profiter du magnifique paysage que vous offre le slow boat sur les rives de la rivière du Mékong.

Le slow boat est une sorte de longue péniche locale qui prend 70 passagers pour 14h de descente sur la rivière du Mékong (réparties sur 2 jours).

A mi-chemin, une halte d’une nuit est imposée dans le petit village de Pak Beng, où l’arrivée du touriste est vivement attendue.

Arrivée à Pak Beng, « slow boat » vers Luang Prabang

Une nuit à Pak Beng : 60 000lak (env. 6€)

 Prix du slow boat via une agence de la rue principale : 240 000lak/pers (env. 24€)

« Slow boat » vers Luang Prabang

 

Luang Prabang

Lorsque nous sommes arrivés à Luang Prabang par le slow boat, en ce mois de mai 2013, nous devions être déposés derrière le Royal Palace, situé en plein centre d’une ville d’où tout est accessible à pied. Dans l’idée, c’était plutôt chouette et nous permettait d’économiser le prix d’un transport qui nous parait toujours très cher pour la distance parcourue. Mais malheureusement pour nous et la bande de touristes que nous étions tous à ce moment-là, ce n’était pas au programme. Effectivement, nous avons été largués à plus de 8km du centre, ce qui nous a imposé le « tuk tuk obligatoire non prévu dans notre plan », qui ne représente bien sûr pas une énorme dépense mais plutôt une certaine contrariété à l’idée de se faire, une fois de plus, prendre pour un touriste bien plus riche qu’il n’est.

Mais… Dans les petits malheurs se trouvent parfois de belles rencontres. A croire que les causes perdues lient et unissent souvent les gens… Un chouilla furieux de cette nouvelle entourloupe pas très claire, nous avons rencontré Anne et Guillaume, un couple franco-belge, grand voyageur, faisant le tour de l’Asie et avec qui nous avons séjourné jusqu’à notre départ de Luang Prabang.

Tuk tuk vers le centre de Luang Prabang : 20 000lak/pers (env. 2€)


Après avoir tourné une bonne heure pour trouver une guesthouse abordable, nous avons posé bagages à Chan Savang guesthouse, où nous avions une chambre double à l’atmosphère très boisée, une salle de bain et un accès internet, le tout pour 60 000K/nuit (env. 6€).

A noter qu’il est important de ne pas se fier à la lettre aux guides auxquels vous vous référez, tels que le Lonely Planet ou le Guide du Routard qui, la plupart du temps, ne font que donner des prix plus bas que dans la réalité. Inflation croissante des pays que nous visitons ou mise à jour plutôt bancale de leurs informations ? Aussi, et rassurez-vous, les adresses « où se loger » que vous trouverez dans la plupart de ces guides ne sont pas les uniques adresses et heureusement ! Même si ces dernières peuvent constituer une base de recherche, elles peuvent à la fois être de bonnes adresses comme des adresses à éviter, parfois trop victimes de leur succès et de leur paresse… Il existe donc tout un tas d’excellentes guesthouses et de très bons hôtels non référencés dans les bibles du voyageur occidental. N’hésitez donc pas à vous laisser porter par vos pré-sentiments dès lors où vous vous retrouvez par hasard dans un endroit qui vous inspire confiance, au Laos ou comme partout ailleurs !
NB : il existe plein d’avantages à voyager en groupe (constitué de plus de deux personnes) et nous listerons plusieurs points non exhaustifs pour étayer nos propos :

  1. Il est très aisé d’obtenir des ristournes sur tout un tas de choses : transport, logement, etc. Notamment en basse saison touristique, où les divers locaux sont plus à même de vous écouter.
  2. Rencontrer d’autres personnes et voyager avec ces dernières vous permet de relâcher la pression  et de détendre vos nerfs sur d’autres individus que votre pauvre conjoint qui vous supporte déjà 24h/24.
  3. Si vous rencontrez des difficultés à vous réveiller-le matin, avoir planifié une activité avec une partie tierce à un horaire et lieu précis, vous donnera une bonne base de motivation pour respecter vos engagements et ainsi vous lever à l’heure !
  4. Le dernier point et le plus important à notre goût, réside dans le partage d’expériences ! La plupart des voyageurs que nous rencontrons ici sont des grands voyageurs qui font le tour de l’Asie du sud-est. Il est donc très facile de se comprendre et de se refiler les bons plans d’une ville à l’autre. Hébergements, activités, transports, rencontres… Tout devient alors sujet de conversation, la plupart du temps, passionnant !

En ce qui concerne les inconvénients du « voyager ensemble et en groupe », il en existe effectivement mais nous n’y attarderons pas plus longtemps car cela dépend des gens rencontrés, du contexte de la rencontre, du statut, de la personnalité et des intérêts de chacun.

 

Chan Savang Guest house à Luang Prabang : 60 000lak/nuit (env. 6€)

 Une bière à Luang Prabang : 10 000lak/la pinte (env. 1€)

 

The night market – Le marché de nuit de Luang Prabang

 

Le marché de nuit de Luang Prabang

Le marché de nuit de Luang Prabang est l’endroit où il faut se rendre dès le soir venant. Entre souvenirs du Laos et nourriture relativement bon marché (buffet végétarien, sandwiches, crêpes, shakes…), le marché est le centre de l’activité de début de soirée, parfait pour vous connecter à l’ambiance joviale et conviviale de la ville.

Lors de notre première soirée à Luang Prabang, nous nous sommes baladés vers 21h30 entre les différentes étales que les lao commençaient à remballer et avons été impressionnés par notre capacité exceptionnelle à marchander !

Effectivement, après l’Inde, où tout était négociable, nous avions été déçus de voir qu’en Thaïlande, il était quasiment impossible de réduire quoi que ce soit ! En Thaïlande, souvent suivis par le petit voyageur de 2 semaines, qui était lui prêt à payer le prix fort sans discuter, nos tentatives de réduction de prix étaient souvent vouées à l’échec.

Pendant un temps, nous avons cru que notre capacité à commercer avec les marchands lao était due à notre arrivée tardive au marché. Mais très vite, nous avons réalisé que ce n’était pas le cas et que nous pouvions répéter l’exercice facilement à toute heure de la journée.

 

Buffet végétarien partagé avec Anne et Guillaume

 

Le Mont Phu Si

A Luang Prabang, nous nous sommes avant tout baladés et avons fait l’impasse sur quelques activités qui auraient pu être intéressantes. La fatigue, la paresse, la chaleur et l’humidité nous ont effectivement contraints à ne pas assister à l’aumône des moines au lever de soleil (trop jeunes et trop cons pour se lever à 5h du matin) et à esquiver la visite du Royal Palace où les femmes doivent être couvertes pour pouvoir y accéder (trop abattus par la chaleur et trop pingres pour louer des vêtements à l’entrée).

Coucher du soleil depuis le Mont Phu Si à Luang Prabang

Le Mont Phu Si se situe en plein centre-ville et, du haut de ses 355 marches, offre un panoramique imprenable sur Luang Prabang et ses environs. Cette colline abrite différentes représentations de Bouddha et de ses disciples. Au coucher du soleil, le Mont Phu Si devient le rendez-vous de tous les touristes de Luang Prabang désireux d’assister au magnifique coucher de soleil qu’offre l’horizon. Et, après expérience, on comprendra aisément pourquoi ils sont si nombreux ! Cependant, il est tout de même intéressant de pointer le bout de son nez sur le mont en pleine journée (ou au lever du soleil pour les plus courageux) pour admirer la vue sans être embêter par quiconque.

Le Mont Phu Si est un superbe point de vue qu’il ne faut pas éviter, et bien que la populace de touristes qui s’y présente en fin de journée puisse effrayer celles et ceux qui pensaient être au calme en arrivant au Laos, c’est un très beau moment à immortaliser avec même le plus simple des appareils photo !

 

Arou & Flo sur le Mont Phu Si

Accès au point de vue du Mont Phu Si : 20 000K/pers (env. 2€), valable toute la journée

 

Kuang Si Waterfall

S’il y a bien quelque chose de touristique que nous conseillons, ce sont bien les chutes de Kuang Si ! Non, il n’y a pas tant de touristes que ça au Laos (bien moins qu’en Thaïlande en tout cas), mais comme ce n’est pas bien grand, tout le monde se rejoint aux mêmes endroits. Et il est vrai, qu’en ce mois de mai 2013 qui correspond à la basse saison touristique (fin de la saison sèche, début de la saison des pluies), le touriste est bien plus rare qu’il n’y parait.

Revenons-en à nos moutons, les Kuangs Si Waterfalls (oui, « waterfalls », ne nous en voulez pas, nous devenons petit à petit bilingues) se situent à une trentaine de kilomètres de Luang Prabang et sont atteignables par scooter ou par charter tuk-tuk dont le prix est très facile à marchander dès lors où nous sommes plusieurs. Les Kuang Si waterfalls sont une succession de cascades d’eau fraîche bleu turquoise qui tombent dans différents bassins dans lesquels on peut se baigner. En d’autres termes, rien de mieux pour se rafraîchir des températures étouffantes et pour remplir nos têtes déjà pleines de trucs merveilleux. Bref, les chutes de Kuang Si sont M-a-g-n-i-f-i-q-u-e-s et voici quelques photos pour justifier nos propos.

 

Les chutes de Kuang Si

Les chutes de Kuang Si

Les chutes de Kuang Si

Arou & Flo aux chutes de Kuang Si

 

Allergiques aux backpackers trop nombreux, trop jeunes et trop fous à votre goût qui pullulent dans ce décor paradisiaque ? Alors,

  • Premièrement : arrêtez de vous plaindre et réjouissez-vous du fait que ces jeunes puissent avoir la chance de voyager (au final, ils sont à la recherche du même bonheur que vous) et puis,
  • Deuxièmement, suivez notre conseil : sur la gauche des bassins, se perd dans les hauteurs, un chemin dans lequel vous pourrez aller « facilement » chercher la quiétude. Pour cela, il vous faudra suivre un chemin jusqu’à une série d’escaliers menant à une voie qu’il faudra escalader sans savoir où cela vous mène. Arrivés en haut, vous découvrirez un point de vue impressionnant et complètement désert !

Charter tuk-tuk : 35 000lak/pers/aller-retour (après négociations) (env. 3,50€)

 Entrée aux chutes : 20 000lak/pers (env. 2€)

En suite…

Après 4 jours passés à Luang Prabang, c’est le cœur un peu gonflé que nous avons quitté Anne et Guillaume, pour Vang Vieng, village de jeunes fêtards, situé à mi-chemin entre LP et Vientiane la capitale du Laos. Après cette si charmante introduction au pays du calme et de la quiétude sud-asiatique, nous nous demandions bien ce que Laos pouvait nous réserver de plus beau encore.

 

La bise à tous…

 

Arou & Flo

 

 

 

2 Responses to “Laos – Hello Lao ! Bienvenue à Luang Prabang !

  • Hey!!
    Vous êtes niveaux 3 en marchandage 😉

    Les cascades sont magnifiques et c’est cool de rencontrer des gens, comme ça, à l’autre bout du monde :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>