Vietnam – La Grande Hue

Chers internautes,

 

Pour aller à Hué, nous avons pris des billets de bus « Kamel Tour » via notre hôtel. Très souvent, dans ce genre d’arrangement, un transport (ce qu’on appelle un « pick up ») est organisé pour nous transférer de notre logement à la station de bus. Et ce coup-ci, à notre grande surprise, le pick up était non pas organisé en taxi, ni en tuk-tuk (au passage, les tuk-tuks motorisés, contrairement à la Thaïlande, au Laos ou au Cambodge, n’existent pas au Vietnam) mais en scooter, ce qui a constitué pour le petit frère et la belle-sœur, la première expérience authentique de déplacement en moto ! Certes sur seulement 300 mètres, mais une première expérience quand même. A la fin de ce petit moment insolite, nous rigolions déjà en imaginant la maman d’Arou quelques jours plus tard, vivre cette même expérience qu’elle n’aurait préféré pas vraiment vivre.

A Hué, nous avons logé au Phong Nha Hotel (20$ pour 4 personnes, soit env. 15€), là où grand frère avait été six années plus tôt et dont il gardait un grand souvenir de propreté. Effectivement, les lieux étaient très bien et l’endroit plutôt bien situé. Entre salle de bain propre, wifi gratuit et location de vélo à la journée, l’hôtel était parfaitement paré pour nous recevoir. Et bien que l’oppression commerciale était malheureusement bien présente par les sollicitations quotidiennes du personnel à essayer de nous vendre des excursions touristiques qui ne valent pas vraiment le coup, l’endroit était tout à fait agréable et accueillant. Après avoir expliqué brièvement notre souci logistique et familial, nous avons pu nous installer tranquillement anticipant également l’arrivée désespérée de nos parents.

Cependant bien décidés à ne pas se laisser mourir en l’absence de nos géniteurs, nous avons profité de notre présence à Hué pour tout simplement visiter ce qu’il y avait à visiter.

Hué est l’ancienne capitale impériale du Vietnam (oui, dit comme ça, ça en jette). Cette cité est située au bord de la rivière des Parfums (oui, ça aussi ça en jette) connue également sous le nom de Song Huong, qui sépare la vielle ville (le nord) de la ville moderne (le sud).

Hué a toujours été connue pour sa culture aristocratique ainsi que pour la finesse intellectuelle et artistique de ses habitants dont un grand nombre aujourd’hui sont encore de sang royal.

Pour l’aspect historique de l’endroit, il faut savoir que cette ancienne cité impériale fut détruite en 1885 par nos chers compatriotes français qui n’ont pas hésité à massacrer, incendier et piller la ville. A cette période, la monarchie a été maintenue tout en restant sous tutelle française et ce jusqu’à l’abdication de l’empereur Bao Dai. Le 29 janvier 1968, la ville fut attaquée par les forces nord-vietnamiennes. 2500 habitants et élites furent tués. Plus tard, la ville fut bombardée par ces gentils américains qui ont parfaitement su laisser une trace traumatisante dans le vécu vietnamien. Après des siècles d’influence à travers l’empire d’Annam puis des décennies de souffrance, Hué semble aujourd’hui vivre avec une certaine nostalgie l’ancienne époque de sa grandeur.

 

Les tombeaux des empereurs Tu Duc et Khai Dinh

Dans les environs de Hué, sont dispersés plusieurs tombeaux d’empereurs. Beaucoup de tours organisés peuvent conduire les nombreux touristes à la visite de ces lieux historiques mais en ce qui nous concerne, nous en avons ciblé seulement deux et avons décidé de nous y rendre en vélo (jusqu’à environ 15km aller-retour). Les quelques gouttes de sueur qu’il nous a fallu verser pour pédaler jusqu’à ces monuments n’étaient rien lorsqu’on sait que la location de vélo à la journée coûte entre 1 et 1,50$ tandis que les excursions touristiques proposées par les différents hôtels ou agences sont bien plus chères !

Chaque entrée dans un tombeau coûte entre 80 000vnd (env. 2,75€) et environ 105 000vnd/pers (env. 3,60€), ce qui est en fait très cher pour ce que c’est. (A savoir que les prix ont littéralement bondit en l’espace de 6 ans).

Après un premier trajet en vélo, nous avons d’abord visité le tombeau de l’empereur Tu Duc. Entre atmosphère de petit village abandonné et vieux temple chinois, l’endroit est charmant, plein de grâce, mais très mal entretenu. Mais où va donc l’argent ?

Au tombeau de l'empereur Tu Duc

Au tombeau de l’empereur Tu Duc

Au tombeau de l'empereur Tu Duc

Au tombeau de l’empereur Tu Duc

Au tombeau de l'empereur Tu Duc

Au tombeau de l’empereur Tu Duc

 

Un jour plus tard, et pour ne pas nous crever dès notre première excursion à vélo, nous sommes partis à la recherche du tombeau de l’empereur Khai Dinh qui, d’une noirceur incroyable, s’est présenté à nous avec une grande prestance. Murs sombres, statues gardant l’entrée, l’endroit est simple mais très impressionnant et offre une très belle vue sur l’horizon.

Vue depuis le tombeau de l'empereur Khai DInh

Vue depuis le tombeau de l’empereur Khai DInh

En la mémoire de l'empereur Khai Dinh

En la mémoire de l’empereur Khai Dinh

Les soldats du tombeau de l'empereur Khai Dinh

Les soldats du tombeau de l’empereur Khai Dinh

 

La ville impériale

Toujours dans l’attente du sac à Danang, les parents sont restés deux jours à ne pas pouvoir nous dire quand est-ce qu’ils pourraient nous rejoindre, n’ayant eux-mêmes toujours pas de nouvelles de notre « Ba Lo » (« sac à dos » en vietnamien)  tant attendu. Tous un peu stressés et désespérés par la situation et le dilemme d’avancer avec ou sans le sac, c’est avec un cœur un peu lourd que nous avons tout de même continué notre visite de Hué entre enfants, avec nos parents toujours coincés à Hoi An.

Pour 105 000vnd/pers (env. 3,60€), vous pouvez visiter l’ancienne ville impériale. Après les ruines d’Angkor au Cambodge, les ruines de Sukhothai en Thaïlande ou même Nang Rong aussi en Thaïlande, nous avons été très déçus ! Mal entretenus, mauvaises herbes envahissantes et matériel de rénovation posé à la sauvage un peu partout, les lieux où se sont joués les plus grands moments du royaume d’Annam n’ont aujourd’hui vraiment pas la prestance que quiconque peut s’imaginer et notamment pour une ville classée au patrimoine de l’UNESCO. D’ailleurs, même le grand frère ayant visité la cité six années plus tôt est reparti avec un goût amer de gâchis. Et honnêtement, lorsque les parents sont arrivés deux jours plus tard, nous ne leur avons même pas conseillé d’y aller.

La cité impériale de Hue

La cité impériale de Hue

La cité impériale de Hue

La cité impériale de Hue

La cité impériale de Hue

La cité impériale de Hue

La cité impériale de Hue

La cité impériale de Hue

La cité impériale de Hue

La cité impériale de Hue

La cité impériale de Hue

La cité impériale de Hue

 

A savoir qu’il existe un « combo ticket » pour visiter à la fois la ville impériale et les tombeaux des différents empereurs. Cependant, toutes les informations que vous trouverez à son sujet ne sont écrites qu’en vietnamien ! Et lorsque vous demanderez plus de détails à la dadame de l’entrée, celle-ci fera souvent mine de ne rien savoir. Alors usez de ruse et dites-nous comment vous avez procédé si vous avez réussi à vous procurer ce ticket car nous n’avons pas réussi.

 

La Pagode Thien Mu

Située à environ 6km du centre de Hué et au bord de la rivière des Parfums (la route se fait assez bien en vélo), la pagode Thien Mu a été une très agréable petite surprise. Sans aucune prétention, l’endroit est ouvert en libre entrée au touriste et offre une très jolie atmosphère bien locale. Les jardins sont parfaitement entretenus et on goûte aux joies de l’esthétisme des bonzaïs. Des bonzes font leur exercice quotidien de détente physique en jouant à un sport très local dont on ignore toujours le nom et qui ressemble à un espèce de foot avec un volant à plumes.

La pagode Thien Mu

La pagode Thien Mu

Arou et les nénuphars de la pagode

Arou et les nénuphars de la pagode

La pagode Thien Mu

La pagode Thien Mu

Petit frère @ La pagode Thien Mu

Petit frère @ La pagode Thien Mu

La pagode Thien Mu

La pagode Thien Mu

La pagode Thien Mu

La pagode Thien Mu

 

Bref !

Nous sommes restés quatre jours à Hué, visitant les vestiges impériaux et attendant les parents. Entre temps, et une fois que nos morals étaient bien tombés dans le fond de nos chaussettes, ces derniers ont enfin pu nous annoncer grâce au « coup de fil de la joie », la bonne réception du sac à dos oublié à Nha Trang ! Il s’est donc avéré que notre petit « balo » avait fait fausse route et s’était retrouvé à la case départ, à Ho Chi Minh Ville (Saïgon). Le temps de rebrousser chemin et il aura fallu plusieurs jours à notre petit sac pour nous retrouver.

Cette demi-semaine teintée de nouvelles découvertes et d’anxiété aura rythmé de manière assez étrange notre séjour familial. Avec un petit peu de regret, nous avons vécu ce moment où nous nous sommes sentis obligés de nous séparer alors que quelques jours supplémentaires à Hoi An (tous ensemble) auraient été clairement les bienvenus, d’autant plus que Hué fut un tantinet décevante.

Les parents arrivés en fin de journée, nous étions vraiment soulagés et amusés d’entendre la maman d’Arou surexcitée et fière de nous faire le récit de sa première expérience en scooter sur 300 mètres. Après leur avoir déconseillé l’ancienne ville impériale, pour le peu de temps qu’ils avaient à Hué (une matinée), ils ont filé à pied puis en taxi vers la Pagode Thien Mu.

Vite remis de nos émotions, nous avons dès le lendemain quitté Hué en bus couchette pour 16h de trajet direction le nord, la dernière partie de notre voyage, Hanoi la capitale, la ville où réside encore une grande partie de la famille d’Arou !

A ce moment-là, c’était à nouveau parti pour une dernière semaine à vivre à toute allure !

A bientôt depuis Hanoi !

 

Arou & Flo

 

Juillet 2013

Phong Nha Hotel : 20$/4 pers (prix négocié, soit env. 15€)

Location de vélo à la journée : 1,50$ (env. 1€)

Entrée des tombeaux des empereurs Tu Duc et Khai Dinh : 80 000vnd/tombeau/pers (env. 2,75€)

Entrée de la ville impériale : 105 000vnd/pers (env. 3,60€)

Pagode Thien Mu : entrée gratuite

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>