Vietnam – Le Delta du Mékong Express

Chers internautes,

 

Le Mékong, dixième fleuve du monde, quatrième d’Asie, parcourant environ 4500 kilomètres, nous a suivi tout au long de notre voyage sud-est asiatique. Après l’avoir vu pour la première fois dans le nord de la Thaïlande, après y avoir navigué et s’y être baignés au Laos, et après y avoir rencontré sa faune et sa flore au Cambodge, nous sommes enfin arrivés au sud Vietnam, là où ce fleuve forme un delta avant de se jeter dans la Mer de Chine Méridionale.

Quoi de mieux donc, qu’au dernier pays de notre périple en Asie du sud-est, de venir visiter la région du Delta du Mékong en famille.

L’histoire s’est pour une fois plutôt bien passée et s’est jouée ainsi.

Au Nguan Tuan Hotel de Ho Chi Minh Ville, nous avons décidé de passer par Song, cette très accueillante vietnamienne qui tenait l’agence de tourisme pour effectuer une excursion de deux jours dans les environs du Delta du Mékong. Oui, pour une fois, nous options pour la facilité et prenions ce que nous avions jusqu’alors évité depuis plusieurs mois : « le tour organisé ».

Ainsi, pour 22$/pers (soit environ 15,20€), nous avions notre programme de 2 jours/1 nuit tout établi où il ne nous suffisait plus qu’à reposer nos yeux pour pouvoir admirer le paysage. Bien que cette façon de voyager soit incroyablement confortable, puisque tout nous est indiqué avant même qu’on ne le demande, elle a pour inconvénient important de ramollir le cerveau en n’encourageant absolument pas la curiosité. Autrement dit, on vous offre un échantillon pseudo-authentique de ce que vous voulez voir ou plutôt de ce qu’on veut vous montrer et on essaye de vous ôter toute capacité de critique ou de réflexion. Mais à vrai dire, l’expérience quoi que un petit peu décevante, était vraiment à tenter.

Pour vous éviter et nous éviter tout ennui, nous allons tenter de ne pas trop nous étendre.

 

JOUR 1 – De My Tho à Can Tho

Au premier jour, départ matinal avec toute la bande de touristes ayant choisi la même excursion que nous.

Un programme express pour une région à visiter en 48h relève d’un défi. Le but est donc de trainer le touriste à travers îles aux noms les plus exotiques les uns que les autres : Coconut Island, Bamboo Island… et à travers activités pittoresques ayant pour but de nous rassasier d’expériences plus ou moins locales.

Une halte sur la route de My Tho

Une halte sur la route de My Tho

Arrivés à My Tho, nous embarquons sur une sorte de péniche ouverte, pour une sympathique balade sur le Mékong, où se succèdent des maisons sur pilotis très typiques et toujours très bancales. Le quotidien des vietnamiens du coin s’observe très facilement et on finit par se demander ce que ça nous provoquerait de voir des bus de touristes s’arrêter pour nous prendre en photo dans notre salle de bain…

Une péniche ouverte pour naviguer dans le Delta

Une péniche ouverte pour naviguer dans le Delta

Arou et Flo, les reporters en herbe

Arou et Flo, les reporters en herbe

Maisons sur pilotis

Maisons sur pilotis

Premier arrêt, une ferme d’abeilles où est produit du miel. Une dégustation de thé afin de nous vendre des produits certes délicieux, mais qui ne sont pas vraiment nécessaires (bananes séchées, gingembre et nougats, tous caramélisées au miel) et nous étions déjà repartis pour la destination suivante : une balade en pirogue à travers une flore très dépaysante et vraiment agréable. L’activité est très amusante mais pue l’inauthenticité et l’usine à touristes à des kilomètres à la ronde. Et l’affaire est toujours bien rodée et le pourboire très attendu, devient même obligatoire pour ces « tristes paysans qui sont très pauvres et survivent de très peu de choses ».

La suite s’enchaîne vers la fabrique de bonbons à la noix de coco. La friandise est juste exquise et se décline dans plein de saveurs (chocolat, cacahuète, gingembre…). Une fois de plus, nous ne résistons pas à la tentation de dépenser (encore) nos sous et repartons de quoi nous gaver de sucre pour les trois prochaines semaines.

A la ferme des abeilles

A la ferme des abeilles

Astrid porte un essaim d'abeilles

Astrid porte un essaim d’abeilles

La balade en pirogue

La balade en pirogue

Balade en pirogue, une magnifique flore

Balade en pirogue, une magnifique flore

Papa, Maman et petit frère en pirogue

Papa, Maman et petit frère en pirogue

La fabrique de bonbons à la noix de coco

La fabrique de bonbons à la noix de coco

Pour le déjeuner (compris dans le prix initial), on s’arrête dans un restaurant situé sur une île. Au menu de base, du porc avec du riz (repas classique pour le lieu), auquel vous pouvez ajouter un poisson du Mékong grillé au barbecue (non compris dans le prix), qui fut en fait bien trop cher pour ce que c’était. Le ventre bien rempli, pas le temps pour une sieste, et en avant pour une dégustation de fruits locaux (fruits du dragon, longanes, bananes, ananas et ramboutans) tout en écoutant 6min27s de musique dite « traditionnelle ».

Les poissons du Mékong grillés au barbecue

Les poissons du Mékong grillés au barbecue

Quelques fruits locaux en dégustation

Quelques fruits locaux en dégustation

Après une journée bien remplie, tel du bétail (bien traité rassurez-vous), notre groupe a été séparé en deux. D’un côté, ceux qui ont choisi l’excursion d’une journée et qui repartiront illico presto vers Ho Chi Minh Ville et de l’autre, ceux qui se sont lancés dans la découverte de la région en deux ou trois jours. Pour nous, il était donc temps de naviguer vers Can Tho pour y passer la nuit. N’ayant qu’une soirée pour profiter de cette apparente jolie commune, nous n’avons malheureusement pas pu nous rendre jusqu’au marché, supposé être le plus grand d’Asie du sud-est, mais nous avons apprécié l’atmosphère nocturne qui régnait autour de la grande statue d’Ho Chi Minh, le père fondateur d’une nouveau Saigon.

Ce soir-là, nous avons séjourné dans un hôtel standard et propre qui, après 4 mois passés en Asie, convenait tout à fait à notre goût, mais qui selon la maman d’Arou et son regard nouveau sur ce qui nous semblait commun, relevait plus d’une froideur communiste des années 1980 qu’un réel hôtel rupestre et charmant…

Place centrale de Can Tho

Place centrale de Can Tho

 

JOUR 2 – De Can Tho à HCMV

Une bonne nuit de repos et une nouvelle journée démarrait avec un réveil à la « Sheldon Cooper », où un inconnu, est venu frapper à 6h30 pétante en susurrant avec ardeur : « Wake up, it’s 6:30, wake up, it’s 6:30, wake up, it’s 6:30 ! ».

Ni une, ni deux, nous attaquions dès 8h du matin une nouvelle activité, supposée très authentique mais surtout et avant tout très touristique : le marché flottant de Cai Be, du moins à l’heure à laquelle nous nous y sommes rendus (dans les alentours de 9:00 du matin).

Sur de grandes péniches (à la même image que celle que nous avons emprunté pour nous rendre à Luang Prabang au Laos), les maraichers qui descendent la Rivière du Mékong font leur commerce et vendent « en gros » à des locaux, des fruits ou légumes. En guise de tête de gondole, ils dressent au sommet d’un piquet le ou les produits qu’ils proposent. La démarche est intéressante mais les voies fluviales sont quasi-désertes et ne révèlent que très peu d’échanges commerciaux et avant tout d’autres bateaux de touristes, qui comme nous, ont été attirés par l’idée du marché flottant authentique. Ici, pas de pirate, seules quelques barques qui s’amarrent à notre chaloupe pour tenter de nous vendre le thé ou le café du matin car il est 9:00 et c’est bien connu, le touriste occidental n’est pas très matinal. C’est presque amusant mais toute la mise en scène en est presque gênante tant on ressent l’intérêt monétaire oppressant qui nous entoure. D’ailleurs, ce n’est pas sans soulagement que nous avons quitté les lieux pour trouver un petit peu de répit dans la visite d’une usine de nouilles de riz où la pression de l’achat de produit touristique ne s’est heureusement pas vraiment ressenti (bien qu’il nous a clairement été confié avec un petit clin d’oeil que le salaire mensuel d’un travailleur de la fabrique s’élevait à 80€/mois).

Le Marché flottant de Cai Be

Le Marché flottant de Cai Be

Une vietnamienne propose du thé ou de café

Une vietnamienne propose du thé ou de café

Fabrication de nouilles de riz

Fabrication de nouilles de riz

Fabrication de nouilles de riz

Fabrication de nouilles de riz

Enfin et pour clôturer cette excursion en mode accéléré-et-over-touristique, nous avons visité un moulin à riz où nous avons appris qu’au Vietnam, rien ne se perd, tout se recycle ! Effectivement, ici on aura compris que « tout est bon dans le riz », de l’écosse à la poudre de riz, absolument tout est utilisé. En 2012, le Vietnam a été le premier exportateur de riz avant la Thaïlande. Méthode de production très intéressante, histoire passionnante de la culture du riz durant la guerre du Vietnam, nous avons terminé cette visite sur une information culturelle et intellectuelle profonde : si le vietnamien est bridé, c’est parce qu’il mange beaucoup de riz, qu’il est constipé et que pour pousser lorsqu’il est sur les toilettes… »

Bref, vous avez saisi…

"Tout est bon dans le riz"

« Tout est bon dans le riz »

 

Le mot de la fin de cette aventure express

Oui, l’expérience du voyage organisé est à tenter… pour savoir de quoi on parle lorsqu’on critique. Bien sûr, confort et sécurité ne sont pas à négliger (ceci n’empêche pas les accidents de car, oui…). Cependant, ce genre d’expérience laisse un goût assez amer d’inauthenticité et de tourisme de masse sans saveur, le tout mêlé à la désagréable sensation de se sentir toujours obligé de dépenser. Ces deux jours dans les environs du Delta du Mékong nous aura donc donné une impression d’inachevé et ce n’est malheureusement pas le tourisme que nous aimons. Qu’à cela ne tienne, ce ne sera qu’un bon prétexte pour y retourner !

Oh, yeah !

Beaucoup de scooters du côté de Saigon ?

Beaucoup de scooters du côté de Saigon ? On vous l’avait dit ici !

Arou & Flo

Qui vous embrassent

 

 

Juillet 2013 :

Excursion 2 jours/1 nuit dans le Delta du Mékong : 22$/pers (env. 15.20€)

Pourboire pour les piroguiers : prévoir entre 10 000 et 15 000vnd/piroguier (+/- 0.40€)

 

5 Responses to “Vietnam – Le Delta du Mékong Express

  • Blog vraiment génial. J’adore regarder vos photos, qui sont superbes, et les récits pleins d’humour et de détails. Vous m’avez fait voyager avec vous !

    • Merci beaucoup Christian ! Malgré nos retards dans la publication des récits, on est très heureux de faire partager tout ça !
      A très bientôt pour de nouvelles aventures !

  • Bonjour,

    Tres sympa le blog !
    Juste une question, avec quelle agence avez vous fait ce tour ?

    En vous remerciant !

    Bonne continuation

    • Merci Mathilde !

      Pour ce qui est du tour on ne peut pas réellement répondre à la question car nous l’avons pris via notre hôtel sur Ho Chi Minh qui s’est occupé de la relation avec la compagnie. De nombreuses guest house ou hotel proposent le même genre de tour et à des tarifs équivalent il suffit juste de poser la question une fois sur place c’est très simple !

  • Toujours aussi excellent, mais qu’entendez-vous par hôtel rupestre?
    Une cave de troglodytes?
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*