Et Bonne Année 2014 !!!

Chers internautes,

 

Il est une coutume anglo-saxonne qui invite chaque individu à écrire une rétrospective de l’année qui s’achève afin de l’envoyer à son entourage, et ce en guise de carte de vœux. Non, Facebook n’a rien inventé…

Ayant vécu une année haute en couleurs à travers ce premier voyage de notre vie et étant physiquement loin de tous nos proches, il nous semblait donc une bonne idée de jeter un regard en arrière et d’en parler, pour se souvenir à quel point l’année 2013 fut, pour nous, exceptionnelle ! Et pour ceux qui n’auraient malheureusement pas suivi nos aventures des dix derniers mois, voici enfin une chance de vous rattraper. En avant…

 

Mars 2013

Le 5 mars de ce mois, nous décollions première destination, l’Inde, accompagnés de notre chère et tendre amie Stéphanie. De Mumbaï à Kolkatta, nous avons passé quatre semaines à traverser le nord d’un des pays les plus intriguant de la planète, et ce avec ce que la découverte du voyage itinérant comporte de bon et de moins bon. Nos premiers problèmes de santé, nos premières disputes, nous sommes passés de l’amour à la haine, à la même image que cette immense patrie qui nous fit connaitre toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Un choc culturel auquel nous n’étions pas assez préparés, de l’aventure à l’état pur en dormant toute la nuit sur le quai de la gare de Mughal Sarai, parmi les rats, en attendant notre train qui aura 18 heures de retard. Entre Bombay, Udaipur, Osiyan, Jodhpur, Jaipur, Agra, Varanasi, Darjeeling et Calcutta, nous aurons découvert un premier pays qui n’aura pas été simple et qui nous aura confronté à la très grande misère humaine et nous aura aussi beaucoup appris sur les petits plaisirs de la vie et notre propre courage à continuer notre grande étape initiatique.

Nos coups de cœur : Udaipur, le Taj Mahal et Darjeeling

Arou et Flo, Agra, Taj Mahal, Inde

Arou et Flo, Agra, Taj Mahal, Inde

Notre chère et tendre amie Stéphanie, Varanasi, Inde

Notre chère et tendre amie Stéphanie, Varanasi, Inde

 

Avril 2013

Le mois d’avril sonna notre arrivée dans le continent sud-est asiatique. Après avoir passé quatre semaines dans un des pays les plus bouleversant de notre aventure, voyager en Thaïlande fut le « calme après la tempête ». On ira se reposer dans la banlieue de Bangkok, chez Quang et sa famille, les cousins d’Amérique d’Arou. On réalisera qu’il y est à la fois très facile et à la fois très agréable d’y voyager. Ce pays au tourisme de masse se révèlera être une superbe surprise. En Thaïlande, on s’y sentira bien et à l’aise. On découvrira le sud, ses îles, Koh Phangan et Koh Tao, ses fêtes alcoolisées et la frustration de ne pas avoir de budget illimité. Puis, nous ferons cap vers un nord, plus simple, plus authentique. Nous y fêterons Songkran, la fête de l’eau, le nouvel an thaïlandais et ses batailles d’eau géantes euphoriques. On y connaîtra des records de température nous clouant dans notre chambre de 10h du matin à 4h de l’après-midi. Nous y ferons nos premières expériences à scooter, en short et en claquettes (ne reproduisez pas l’expérience chez vous), nous saluerons nos premiers éléphants le cœur gonflé d’affection pour ces énormes pachydermes. Quatre semaines ne nous auront donc pas suffit et un mois après, le Laos descendu du nord au sud, nous irons nous perdre dans l’est de la Thaïlande où le touriste est… inexistant.

Nos coups de cœur : Koh Phangan, Chiang Mai et Pai

La rencontre avec les éléphants, Chiang Mai, Thaïlande

La rencontre avec les éléphants, Chiang Mai, Thaïlande

Une famille très internationale, Bangkok, Thaïlande

Une famille très internationale, Bangkok, Thaïlande

 

Mai 2013

Mai sonna l’entrée dans l’Asie du sud-est profonde. Après avoir fait notre première traversée de la Rivière du Mékong, nous avons découvert le Laos, un magnifique pays dans lequel nous avons vécu des expériences touristiques et humaines hors du commun. A Luang Prabang d’abord, nous rencontrerons Anne et Guillaume avec qui nous passerons seulement quatre jours et que nous quitterons avec l’impression de les avoir toujours connus. Puis, nous partirons pour une première aventure vers la grotte de Kong Lor qui fut l’une des plus belles expériences de notre voyage. Nous aurons connu des galères, une belle chute à scooter, mais aussi découvert des paysages magnifiques et rencontré une population simple, adorable et généreuse au milieu de nulle part et tout particulièrement lors de la Fête des fusées. Toujours vers le sud, nous découvrirons, en ce début de saison des pluies, encore à scooter, les beautés du Plateau des Boloven. Puis enfin, nous finirons ce mois dans les 4000 îles, l’endroit paradisiaque un peu crado par excellence, le repère des backpackers en mal de fête où nous avons célébré avec plaisir l’anniversaire de notre très beau Flo.

Nos coups de cœurs : Luang Prabang et Kong Lor

Arou, Flo, Anne et Guillaume aux Kuang Si Waterfalls, Luang Prabang, Laos

Arou, Flo, Anne et Guillaume aux Kuang Si Waterfalls, Luang Prabang, Laos

La fête des fusées, dans les environs de Thak Khaek, Laos

La fête des fusées, dans les environs de Thak Khaek, Laos

 

Juin 2013

La belle simplicité du Laos derrière nous et en ce mois de juin, nous arrivions au Cambodge. D’emblée, nous ressentions la souffrance des atrocités du régime de Pol Pot des années 1970.  Nous y avons découvert une population en souffrance, des escroqueries en tout genre et de la mendicité à laquelle nous n’étions plus habitués depuis l’Inde. A Phnom Penh, la capitale, nous y apprendrons beaucoup de choses sur l’histoire du pays. Nous réaliserons que chaque trentenaire que nous croisons dans la rue aura connu la dictature khmer rouge et on sera à la fois scandalisé par notre attitude de voyeur et attristé du sort de certains locaux. Malgré tous ces malheurs, nous découvrirons les Ruines d’Angkor, la plus grosse attraction touristique du Royaume de Cambodge, un lieu à la fois mystique et magnifique. Enfin, après ces trois premiers mois de voyage, nous aurons notre premier coup de blues, notre premier mal du « far from home » que nous considérerons comme une fatalité surtout après le vol du sac à main d’Arou dans la très grande institution de filouterie de Sihanoukville. Cependant, et même si Flo suivra en se faisant piquer par un scorpion, nous irons trouver refuge et réconfort chez Amandine et Tristan à Kep puis sur Rabbit Island, une superbe île à coups de soleil.

Nos coups de cœurs : Siem Reap et Rabbit Island

Du repos sur Rabbit Island, Kep, Cambodge

Du repos sur Rabbit Island, Kep, Cambodge

Les Ruines d'Angkor, Siem Reap, Cambodge

Les Ruines d’Angkor, Siem Reap, Cambodge

Juillet 2013

Le mois de juillet sonna la pause et la consolation de tous les moments difficiles des dernières semaines. L’arrivée au Vietnam et les retrouvailles avec la famille d’Arou, venue pour trois semaines de vacances dans le pays du Papa d’Arou, furent comme une bouffée d’air frais, notamment après les trois jours de l’horreur passés à Vung Tau. De Ho Chi Minh Ville, anciennement Saigon à Hanoï, la capitale, nous avons voyagé à sept, en connaissant moments de joie et moments fatigants. La maman d’Arou se fit renverser par un scooter dans les rues bondées de Ho Chi Minh, la traumatisant ainsi à vie d’un pays dont elle avait pourtant rêvé depuis si longtemps. Puis nous fûmes séparés après avoir égarés un de nos sac à dos, les parents d’un côté, à attendre le « ba lo » à Hoi An, les cinq enfants de l’autre, à continuer le périple à Hué. Première fois dans son pays d’origine, Arou fut désagréablement surprise de découvrir la nonchalance et l’indifférence locales mais la visite à la famille d’Hanoi fut très réconfortante et couronnée de repas tous plus succulents les uns que les autres. A Hanoi, Flo retrouva Hai, son parrain de l’école d’ingénieur, un jeune viêt étant retourné au pays après avoir étudié et travaillé dix ans en France. Avec lui, le temps d’une soirée, nous avons découvert les trucs à faire quand on est jeune vietnamien dans la capitale. Après des adieux émus tout en sachant que nous ne nous reverrions pas les sept prochains mois, nous avons quitté les parents et les frères d’Arou, direction l’aéroport internationale pour prendre notre vol vers Bangkok, dernière ville d’Asie avant… l’Australie.

Nos coups de cœurs : Hoi An et la Baie d’Halong (sous la pluie)

Une famille très rock-and-world, Hanoi, Vietnam

Une famille très rock-and-world, Hanoi, Vietnam

A la plage, Nha Trang, Vietnam

A la plage, Nha Trang, Vietnam

 

Août et Septembre 2013

Cinq mois passés en Asie et nous arrivions en Australie, au pays des kangourous, avec le working holiday visa en poche ! Un retour au monde occidental qui sonna une trêve dans la vie bancale du routard qui voyage avec son sac à dos. Nous y avons découvert la vie de tous ces jeunes européens partis chercher bonheur et réconfort dans ce nouvel eldorado. Nous avons plongé tout entier dans l’administratif et la recherche de travail. Nous avons vu nos premiers bare footers, ces gens qui marchent pieds nus dans la rue. Et puis, surtout… le temps de six semaines, nous avons tous les deux travaillés dans des fermes de bananes à Atherton. Nous nous y sommes faits une petite famille de joyeux lurons au Barron Valley Hotel, notre maison pour deux mois où nous avons rencontré Marine, Laura, Teddy, Tommy, Alan, Adam, Ida, Romain, Robert et plein d’autres, avec qui nous avons partagé notre petit bout de quotidien et notre tendre routine qui commençait à sérieusement nous manquer. En Australie, nous y avons découvert une vie agréable, « facile » et festive où on peut retrouver un semblant de maison et d’affection.

La famille du Barron Valley Hotel, Cairns, Australie

La famille du Barron Valley Hotel, Cairns, Australie

Faire la fête en voyage, Atherton, Australie

Faire la fête en voyage, Atherton, Australie

 

Octobre 2013

Après deux mois dans les alentours de Cairns, nous avons quitté nos jobs, quitté tous nos amis d’Atherton et rejoint Marion, et Charline, une copine d’école de Flo, deux sœurs qui commençaient leur aventure d’un an en Australie. Ensemble, nous avons entrepris un road trip de trois semaines vers Brisbane. 1700km durant lesquels nous avons visité les plus beaux spots touristiques de la côte est australienne, de Mission Beach à Byron Bay, en passant par Magnetic Island, les Whitsundays et Fraser Island. Puis, cette nouvelle aventure en camping terminée, nous avons pris l’avion de Brisbane vers Sydney qui sonnait notre dernière étape en Australie. Sydney fut très agréable et nous nous y sommes surpris à rêver d’une expatriation le temps de quelques années. Et dans cette capitale économique et culturelle, pour la première fois depuis des mois, nous avons quitté nos sweatshirts et pantalons de voyageurs et fait quelques emplettes pour nous sentir à nouveau beaux et loin de notre crasse de baroudeurs qui nous faisait nous sentir en décalage avec le reste de la population. Un voyage comme le nôtre, pour une vie de couple, est loin d’être un long fleuve tranquille tous les jours. Nous aurons connu des bons moments et de moins bons, des disputes et parfois même des situations extrêmes à y tester notre solidité. Sydney nous aura permis de faire un grand point sur notre relation et nous aura aidé à réaliser à quel point nous pouvions être forts tous les deux. En l’honneur de ce grand amour redécouvert après des moments très difficiles, grâce à Flo, nous avons eu la chance de manger en haut de la Sydney Tower, dans le restaurant à 360° qui offre une vue extraordinaire sur la ville, ainsi que de la très bonne viande de kangourou.

Nos coups de cœurs : les Whitsundays et Sydney

Le Paradis, Whitsunday Island, Australie

Le Paradis, Whitsunday Island, Australie

Roadtrip un peu breton entre amis, Fraser Island, Australie

Roadtrip un peu breton entre amis, Fraser Island, Australie

 

Novembre 2013

En ce début de mois novembre, nous décollions depuis Sydney direction changement de continent : l’Amérique latine et plus exactement Santiago du Chili. A peine 48 heures passées sur le sol chilien et nous étions les malheureuses victimes, pour la seconde fois, d’un vol de nos sacs, nous faisant perdre ordinateur, GoPro et disque dur avec tous nos souvenirs de l’Australie… un nouveau coup de pas de bol qui failli de nous achever. Mais grâce au soutien moral de tous nos proches et moins proches, nous avons réussi à retrouver un semblant de patate après quelques jours à ne sortir de notre auberge que pour se nourrir. Le moral retrouvé à coup de force, en deux semaines, nous avons découvert le nord du Chili qui nous a offert les premiers paysages sud-américains à couper le souffle. Entre la ville côtière de Valparaiso et ses rues colorées puis San Pedro de Atacama avec sa vallée de la Lune, son geyser El Tatio, ses lamas et ses alpaguas, nous avons également découvert une toute autre façon de voyager. Voyager en Amérique du sud sans parler anglais y est tout à fait possible mais y voyager sans parler espagnol se révèle un peu difficile. Et dans ce contexte, Arou connaitra quelques moments de solitude en remerciant discrètement ses parents de l’avoir obligée à étudier l’allemand…

Nos coups de cœur : San Pedro de Atacama

Un brin de nouveauté, Valparaiso, Chili

Un brin de nouveauté, Valparaiso, Chili

Vallée de la Lune, San Pedro de Atacama, Chili

Vallée de la Lune, San Pedro de Atacama, Chili

Deux semaines au Chili et nous enchainions directement avec le très connu Pérou. Dans la continuité du Chili, Arequipa respirait la peur du vol qui nous hantait depuis notre arrivée sur ce continent. Barreaux aux fenêtres, double, triple, voire quadruple cadenas sur chaque porte, le critère de sécurité pour choisir son auberge semble primordial. Malgré tout, dans cette ville du sud du Pérou, très jolie et très agréable, nous goûterons aux meilleurs galettes bretonnes de notre vie pour l’anniversaire de la petite Arou. Nous y ferons également notre premier trek, celui de deux jours et une nuit qui nous conduira jusqu’au fond du Canyon de la Colca, expérience sportive qui nous fit sentir à quel point nos nombreuses heures de sport parisiennes étaient bien loin derrière nous mais qui nous fournit un excellent entraînement pour… le très célèbre trek qui nous mènera une semaine plus tard, en quatre jours, vers le Machu Picchu, l’Inca Trail. Ce trek fut l’expérience la plus sportive que nous ayons connue à ce moment-là. 45km à pied, à travers montées et descendes, marches incas et sol boueux, le tout accompagné par onze autres voyageurs venus de la terre entière qu’on nommera la « Mamachas team ».  Durant ce trail de quatre jours, nous découvrirons des paysages exceptionnels perdus dans les nuages ainsi que l’esclavage touristique moderne qui entraine ces « tchaskis » ou porteurs à porter des sacs pouvant aller jusqu’à 40kg de matériel de camping pour le bien être des touristes en mal d’expérience sportive. Le Macchu Picchu fut donc, à la fin de ce long périple été de nos séjours au Pérou, la cerise sur le gâteau, le point culminant et historique de notre effort, salués par une tripotée de lamas nous encourageant fièrement tout au long de notre route.

Nos coups de cœur : le Machu Picchu

Expérience sportive, Canyon de la Colca, Pérou

Expérience sportive, Canyon de la Colca, Pérou

Mamachas and Papachas Team, Machu Picchu, Pérou

Mamachas and Papachas Team, Machu Picchu, Pérou

Décembre 2013

Neuf mois après notre première destination, nous arrivions en Bolivie, l’un des pays les plus pauvres d’Amérique du sud. Nous y découvrions le plus grand lac haut en altitude, le lac Titicaca avec son île du Soleil (Isla del Sol) et ses couleurs à couper le souffle. Puis, nous poserons bagages à La Paz, la plus haute capitale au monde où dans le brouhaha et la pollution, nous resterons au total deux semaines pour y prendre vingt heures de cours d’espagnol. Dans cette épuisante ville, nous ferons un break pour voler jusqu’à Rurrenabaque, y découvrir la faune du bassin amazonien. Nous reviendrons sur La Paz pour y fêter Noël et optionnellement y être malades comme nous ne l’avons jamais été jusqu’à présent, au point d’y faire notre première visite médicale dans une clinique locale. Arou survivra à une énorme piqûre d’antibiotiques dans le derrière suivi d’un joli malaise, une histoire marrante de plus à rapporter à la maison.

Découverte de la faune amazonienne, Las Pampas, Rurrenabaque, Bolivie

Découverte de la faune amazonienne, Las Pampas, Rurrenabaque, Bolivie

Feliz Navidad 2013, La Paz, Bolivi

Feliz Navidad 2013, La Paz, Bolivi

 

En Bolivie, c’est à Sucre, charmante ville considérée comme la capitale culturelle du pays, que nous fêterons le nouvel an. Parfait moment pour se remémorer nos situations des années précédentes et s’imaginer toutes les années suivantes qu’il nous reste à vivre.

 

C’est arrivé au 10/12ème de notre voyage, au plus gros de notre parcours, que nous vous souhaitons une EXCELLENTE ANNEE 2014 !!! Qu’elle soit remplie de voyages ou d’autres évènements de vie importants, on vous la souhaite très belle et surtout remplie de l’amour de tous vos proches. A l’heure où nous écrivons cette rétrospective, un grand et long bout de chemin a déjà été parcouru. Notre retour, prévu dans deux mois nous réjouit et nous attriste à la fois. Une vie de pure excitation et de nouveautés quotidiennes se termine, un retour à la réalité angoissante s’annonce. Cependant, ceux qui nous connaissent le mieux, savent que retrouver le calme d’une vie normale nous tarde également. Un emménagement, une union, une maison, des enfants ? Qui sait ? Quelque chose de sain et de bon… La fin d’un voyage est loin d’être la fin d’une vie. Notre tour du monde n’était pas L’Aventure de notre existence mais une simple et très belle étape initiatique qui aura uni notre couple et nous aura énormément appris sur l’ailleurs, sur les autres et sur nous-même.  Aujourd’hui, nos projets se multiplient, se précisent et nous donnent confiance en l’avenir. Cet avenir qui, à l’époque, nous terrorisait au point de rêver d’ailleurs. Maintenant, plus sereins, nous sommes très heureux d’entamer cette nouvelle année tous les deux en France et qui sait… un jour d’une autre année… ailleurs. Nous n’aurons jamais assez de conseils de bonne résolution à donner à vous tous, internautes, après cet enseignement d’une année autour du monde. Mais, à ce stade, maintenant, ceci appartient au chemin de chacun…

 

BONNE ANNEE 2014

 

Nous vous embrassons très fort…

Arou et Flo qui pensent à vous depuis l’autre bout du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>